Victor Hugo vient de mourir

Judith Perrignon | Littérature
victorhugovientdemourir

Les dernières heures du plus grand des poètes et les folles journées de l’enterrement qui suivirent.

Dans l’entourage d’Hugo, les proches ne sont plus que des ombres. Ses fils morts, Léopoldine noyée, Adèle vivante mais folle, planent sur ceux qui restent : deux petits-enfants, Georges et Jeanne, des amis fidèles, Lockroy, le gendre en quête de légitimité, qui refuse de laisser les funérailles officielles étouffer l’idéal du poète. Car c’est bien de cela dont il s’agit : va-t-on enterrer le songe avec le songeur ? Derrière cette question, c’est aussi notre époque que nous retrouvons. Judith Perrignon tire d’un événement historique une fable moderne.

« D’elle-même, la foule dehors se range sur le trottoir opposé, elle dessine un demi-cercle face à l’hôtel. Les hommes se découvrent, les vieillards pleurent silencieusement, des femmes se prennent le bras. Et la nouvelle part en trombe. »

Prix SGDL Révélation 2015 / Prix Tour Montparnasse 2016

256 pages
18,00 eur

L’auteur

Judith Perrignon

Née en 1967, Judith Perrignon est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont notamment C’était mon frère… (L’Iconoclaste, 2006), L’Intranquille avec Gérard Garouste (L’Iconoclaste, 2009), Les Chagrins (Stock, 2010), Les Faibles et les Forts (Stock, 2013), Et tu n’es pas revenu avec Marceline Loridan-Ivens (Grasset, 2015). "Victor Hugo vient de mourir" est son dernier roman (L’iconoclaste, 2015).

Plus d’infos