La foi qui reste

Jean-Claude Guillebaud | Essais

Un nouvel essai personnel et engagé de Jean-Claude Guillebaud, dans le prolongement de ses précédents titres à L'Iconoclaste.

Les croyants sont pris en tenaille entre deux dis- cours : d’un côté, une méfiance irréductible à l’endroit du religieux, la volonté d’en effacer les signes comme si croire en Dieu était une maladie contagieuse ou honteuse ; et, de l’autre, une Église qui ne sait plus sur quel pied danser et se pétrifie, des croyants qui vivent leur foi comme une passion triste, ou pire, comme une identité, loin des Évangiles.

Jean-Claude Guillebaud s’interroge sur la place de la foi dans sa vie ainsi que la difficulté de la vivre, entre indifférence et goguenardise d’un côté, et sclérose de l’Église de l’autre.

Redevenu chrétien à la cinquantaine, après des décennies loin de Dieu, l’auteur ausculte cette foi qui ne s’éteint pas. Il prend aujourd’hui la parole, pour dire qu’en dépit de tout, malgré le regard sévère qu’il porte sur l’Église, cette foi – ce feu – reste, vivace, nourrissant. Et dans ce livre-aveu, il invite à transmettre cette force à ceux qu’on aime.

254 pages
15,00 eur

L’auteur

Jean-Claude Guillebaud

Journaliste (Prix Albert Londres en 1972), grand reporter à Sud-Ouest, au Monde puis au Nouvel Observateur et à La Vie. Puis il est devenu éditeur, directeur littéraire au Seuil pendant plus de trente ans, co-fondateur de la maison Arléa, et désormais directeur littéraire aux Arènes et à l’Iconoclaste.

Plus d’infos