Un bruit de balançoire

Christian Bobin | Littérature

Après "L'homme-joie" (2012, 100 000 ex.), le retour de Christian Bobin à L'Iconoclaste.

« Ma vie n’est rien qu’écrire. Le panda mange de l’eucalyptus, moi de l’encre. »

Pour la première fois, Christian Bobin livre un texte entièrement composé de lettres. Rares et précieuses, elles sont adressées tour à tour à sa mère, à un bol, à un nuage, à un ami, à une sonate. Sous l’ombre de Ryokan, moine japonais du XIXe siècle, l’auteur compose une célébration du simple et du quotidien. La lettre est ici le lieu de l’intime, l’écrin des choses vues et aimées. Elle célèbre le miracle d’exister. Et d’une page à l’autre, nous invite au recueillement et à la méditation.

« J’ai interrogé les livres et je leur ai demandé quel était le sens de la vie, mais ils n’ont pas répondu. J’ai frappé aux portes du silence, de la musique, et même de la mort, mais personne n’a ouvert. Alors j’ai cessé de demander. J’ai aimé les livres pour ce qu’ils étaient, des blocs de paix, des respirations si lentes qu’on les entend à peine. »

112 pages
19,00 eur

L’auteur

Christian Bobin

Christian Bobin est un écrivain et poète français.

Plus d’infos