fbpx
La Vie de la Maison | Publié le

"S’engager nous apparaît plus important que jamais."

À vous tous, auteurs et autrices de la maison, libraires, journalistes, lecteurs et lectrices de l’Iconoclaste, quelques mots pour donner des nouvelles. Ici la vie de la ruche continue.

Publier, partager, s’engager : ces trois verbes qui nous servent de cap prennent ces jours-ci plus de sens.
Publier nous est impossible, et pour un temps indéterminé. C’est étrange un éditeur sans livre à lancer, sans rencontre ni coup de cœur, sans libraire aussi. Alors, on se téléphone, on s’écrit, on ensemence. Avec ces grandes plages de temps devant soi, les rêves et les envies prennent forme… Bientôt la vie va reprendre son cours et les livres qui avaient à peine commencé leur envol vont se déployer à nouveau, d’autres les rejoindront. Soyons patients.

Partager est le sens de ce métier. Partager avec vous des textes, des découvertes, des combats. Puisque l’occasion nous en est offerte, prenons chacun le temps d’apprivoiser les livres que nous avions achetés mais pas encore lus, ou reçus en cadeau mais pas encore ouverts. La vie leur donne une seconde chance. Profitons-en. On n’est jamais assez rassasié de textes. On le sait, l’appétit s’aiguise par le manque et dès que les librairies vont ré-ouvrir, nous aurons le cœur battant pour les retrouvailles.

S’engager nous apparaît plus important que jamais. Cette épreuve collective nous renvoie à l’essentiel, cet idéal que nous essayons de servir à l’Iconoclaste en littérature, en non-fiction et en psychologie, mais aussi dans nos actions au sein de la société. Ajouter des livres à des livres n’a pas de sens. Nous défendons une écologie de l’édition : publier peu mais de la manière la plus soignée possible, cultiver des relations profondes avec les autrices et les auteurs, privilégier le commerce de proximité et tout ce qui dure et crée du lien. Cette épreuve collective offre l’occasion de se recentrer.

En attendant, restons en contact. Ecrivons-nous, parlons-nous, rêvons plus fort et remercions ceux qui soignent, qu’ils sentent notre présence et notre force collective.

L’équipe des Editions de l’Iconoclaste.