Sébastien Roussillat, le plus chinois des Français

Sébastien Roussillat, auteur du livre Comment devenir aussi sage qu’un Chinois, un guide d’initiation aux sagesses chinoises, est de retour en France. Nous l’avons suivi à Paris !

Le marathon-promotion commence avec une invitation de Thierry Lyonnet, qui présente l’émission Visages, sur RCF Radio. Le rédacteur en chef de la radio chrétienne a donné rendez-vous à notre auteur aux Missions étrangères de Paris :

Thierry Lyonnet, de l’émission « Visages » sur RCF Radio et Sébastien Roussillat, auteur du livre « Comment devenir aussi sage qu’un Chinois »

L’émission, pour qui chaque visage est unique, interroge des philosophes, des personnes engagées dans le développement ou dans l’action humanitaire, des aventuriers, des psychologues, des écrivains… qui ont tous un point en commun : l’ouverture et le respect de l’autre dans sa différence. L’émission sera diffusée le 5 septembre prochain à 17h.

Sébastien a été en Chine pour la première fois, à 17 ans. La découverte de ce pays oriental a bouleversé sa vie. Encouragé par ses professeurs à l’école normale de Shandong, il participe au prestigieux concours télévisé « Un pont vers le chinois » qui s’adresse aux étudiants étrangers en Chine.

 

D’une grande humilité, Sébastien n’aime pas qu’on souligne qu’il était brillant à l’école, mais force est de constater qu’il a obtenu sa licence en Chine en trois ans au lieu de quatre. Originaire de Rennes, il apprécie de pouvoir donner un exemple optimiste aux jeunes qui souhaiteraient vivre leurs rêves.

La philosophie chinoise au quotidien

Le lendemain, Sébastien est invité par l’équipe vidéo du Huffington Post pour réaliser une vidéo donnant des conseils de vie tirés des fameux préceptes de la philosophie chinoise, décrits par l’auteur dans son livre :

Sébastien Roussillat dans le studio vidéo de l’Huffington Post à Paris.

Sébastien Roussillat n’a pas fini de faire rayonner sa passion pour la Chine. Curieux, prenant les choses comme elles arrivent, sans stress, il apprécie chaque rencontre car pour lui on a toujours quelque chose à apprendre des autres. Ce n’est pas pour rien que ce livre débute par cette citation de Confucius :

« Lorsque trois hommes marchent côte à côte, il y en a toujours un qui pourrait être ton maître. »